Asie

Reglementations

La Chine représente une part importante de chaque lien dans notre chaîne de valeurs, de plus en plus lorsqu’il s’agit de la production.

La production de fourrure en Chine est bien réglementée et de plus sujette à un programme d’améliorations et révisions continues.

En Chine, l’Administration forestière d’Etat (SFA) de la République populaire de Chine a la responsabilité de l’élevage pour la fourrure.

La Chine a été distinctivement rapide à comprendre qu’il existe un impératif moral et économique d’assurer le bien-être de nos animaux. Les animaux qui sont en meilleure santé et plus heureux produisent la meilleure fourrure et atteignent les meilleurs prix. De cette manière, il y a une incitation constante à améliorer le bien-être et la qualité dans tous les cas de figure.

Réglementations

En Chine, le gouvernement a mis en place des directives claires et complètes concernant l’élevage des animaux à fourrure. La version originale de ce travail a été terminée en 2005, mais elle a depuis été mise à jour en 2016. Son nom officiel est “Critères d’élevage et d’utilisation des visons, renards et ratons laveurs.”

Vous pouvez lire ci-dessous les directives mises à jour et publiés en 2016 par le gouvernement chinois :

Téléchargez la version PDF de Critères d’élevage et d’utilisation des visons, renards et ratons-laveurs

Ces directives mises à jour ont été annoncées par la Commission de la fourrure chinoise de l’Association de l’industrie du cuir de Chine (aussi connue sous le nom de CLIA, membre de la FIF en Chine) via une conférence de presse à Beijing. Le communiqué de presse original peut être consulté ici en chinois (http://www.chinaleather.org/News/20160627/288754.shtml).

    Ces nouvelles directives ont été adoptées à partir de standards d’élevage de pointe pour les animaux à fourrure en Finlande, au Canada et dans l’UE. Les conseils qu’elles prodiguent sont donc basés sur les standards les plus à jour au niveau mondial, et ils sont si complets qu’ils incluent des sujets tels que :

  • exigences en personnel
  • construction sur le terrain
  • gestion de l’alimentation
  • sanitaires
  • prévention des maladies
  • euthanasie
  • traitement des peaux
  • transport
  • protection environnementale
  • gestion des urgences

Outre ces améliorations spécifiques, ces directives ont aussi généralement élevé les standards des élevages chinois pour les mettre en gros au niveau des élevages comparables dans le monde. Ces améliorations ont été annoncées dans le cadre du 13e plan quinquennal chinois (2016-2020). L’objectif de cette énorme progression des standards est d’élever la compétitivité des produits chinois en ciblant comme priorité l’amélioration de la qualité. Ces nouvelles directives procurent les références nécessaires pour surperviser et gérer le secteur de la production par des animaux à fourrure en Chine.

Afin de gérer la mise en place de ces nouvelles directives, M. Huang Yanjie, le directeur de la Commission de la fourrure de Chine et la Commission des éleveurs d’animaux à fourrure de Chine du CLIA, a révélé que les Comités d’élevage des animaux à fourrure du CLIA se coordonnerait avec le Bureau forestier de l’Etat afin de tirer parti de son réseau de membres dans cinq provinces principales (Shandong, Hebei, Liaoning, Heilongjiang et Jilin) pour la publicité et la promotion de ces nouveaux standards. Il a été considéré qu’il fallait du temps aux entreprises pour rectifier et s’aligner sur les Critères, et une période d’un an de transition a été donnée pour la mise en place. Lors de la période de transition, le Bureau forestier de l’Etat inspectera et supervisera l’industrie de l’élevage des visons, renards et ratons-laveurs, en accord avec les instructions sur le sujet. Tout site d’élevage nouvellement construit ou en reconstruction doit se conformer aux critères mis à jour dès le départ, sans l’application de la période de transition.

X

Send this to a friend